Marche du Boulanger

De leviolondejos.wiki
Aller à : navigation, rechercher

Morceau

Autres noms :
Boulanger (Marche du)

Compositeur :


Habitudes de jeu Valeurs indicatives; ne sont ni science infuse, ni dictat indiquant qu'un morceau doit être joué de telle ou telle manière.

Métrique habituelle :


Structure habituelle :


Tonalité habituelle :
Gamme inconnue

Accordage habituel :


Inspiration du compositeur

Histoire du morceau au Québec

Interprétation(s)

Marche du Boulanger par Arthur-Joseph Boulay + Henri Lacroix
PartitionLilyPond/ABCMP3MIDI


Musique
Instrument(s) :
  • Violon (1)
  • Harmonica (1)
  • Piano (1)
Tonalité : Ré majeur, Sol majeur

Notes sur l'oeuvre

Marche du boulanger (enregistré en juin 1930; sorti en septembre 1930) : Cette marche est une composition de Louis-César Desormes (1840-1898), compositeur et chef d'orchestre français né en Allemagne. Il a dédié cette marche au général français Georges Boulanger, le titre original étant Boulanger Marche. Il s'agit du seul enregistrement d'Arthur-Joseph avec Henri Lacroix à l'harmonica qui jouant aussi la mélodie. Jean-Pierre Joyal a fait plus de recherche sur cette pièce et son origine. Voici ce qu'il en dit : « Cet air fut créé par Desormes pour un ballet. Par la suite, en 1886 le chanteur populaire Paulus, proposa de faire une chanson qui va s'appeler En revenant de la revue avec des paroles de Lucien Delormel et Léon-Garnier mises sur la musique de Desormes. Paulus décida par la suite de changer le dernier couplet de la chanson qui va devenir : « Moi, j'faisais qu'admirer notre brave général Boulanger ». Il faut savoir que le général Boulanger avait été ministre de la guerre avec succès dans une époque tourmentée de la politique française. C'est cette chanson qui va devenir immensément populaire et non la marche instrumentale qui est sa source. Voilà pour la France mais cette mélodie devint très populaire également en Amérique. Ma grand-mère a joué une version de cette marche au piano toute sa vie sous le nom de Marche du général Boulanger. Je l'ai entendu la jouer durant toute ma jeunesse. De Marche du général Boulanger à Marche du boulanger, il n'y a qu'un pas qui a été franchi quand la mélodie s'est folklorisée au Québec avec le temps. A.J. Boulay et Henri Lacroix étaient d'ailleurs tous les deux des musiciens à cheval entre le monde de la musique traditionnelle et de la musique populaire. Vincent Ouellet m'a déjà dit que son grandpère Viateur Ouellet jouait cette pièce avec Les Montagnards Laurentiens dans les années 1940-50. » (Source : La musique d’Arthur-Joseph Boulay (1883-1948) par Jean Duval)

Séquences vidéo qui traitent du morceau

Notes