Être gigueur mécanique Le violon de Jos

De leviolondejos.wiki
Aller à : navigation, rechercher

Dans le cadre de Labscène 0, l'équipe du violon de jos, supportée par un réseau de Fab Labs et de personnes ressources, a construit l'être gigueur que l'on voit ici. S'inspirant du bonhomme gigueur traditionel, nous visions à produire une marionnette qui serait animée par la Planche de podorythmie numérique Le violon de Jos, pour la faire danser sur le rythme. Pourquoi un bonhomme gigueur ou bien une madame gigueuse? On a choisi la mixité : l'être gigueur!

Gigueur complet.jpg

La construction

La construction de notre être gigueur, sans visage car sa face est destinée à être tout petit écran de projection, est sociale et s'est réalisée en atelier maison et Fab Lab.

Le bonhomme

Comme LabScène existe pour aider les artistes invités à se familiariser avec les outils des Fab Labs, nous en avons profité pour explorer l'impression 3D. La multitude de modèles 3D partagés par la communauté via Thingiverse nous a permis de simplement piger dans le lot des modèles à disposition, pour ensuite imprimer les modèles choisis en Fab Lab. Ainsi nous avons imprimé les genoux et les souliers que l'on peut voir ci-dessous. Pour les designs originaux, vous pouvez suivre ces liens pour les souliers et les genoux et poignets.

Gigueur pieds.jpg

Photo des genoux

La jupe électronique

La jupe qu'arbore fièrement l'être gigueur a été réalisée dans un atelier de "Circuits mou", soit des circuits électroniques qui sont conçus en brodant des fils conducteurs directement sur un tissu. Dans sa jupe, il y a donc 8 lumières de type Neopixel, qui changent de couleur en fonction de la chaleur des moteurs.

Il est à noter que les fils conducteurs ont été recouverts d'une gaine brodée, pour éviter les court-circuits. En tout, il y a plus de 36000 points de broderie, qui ont été brodés par la brodeuse numérique de l'atelier Milieux.

On trouve ici un article de Ninon Louise Lepage dans Éducavox qui a participé au design de la jupe et du circuit.

Photo de la jupe


L'activation

Une fois notre bonhomme assemblé, il fallait l'animer. Pour ce faire, nous avons suivi les conseils de Ghislain Brodeur et avons opté pour des moteurs de type solénoïdes. Combiné avec un levier, pouvions faire lever les cuisses de notre bonhomme de manière assez convaincante pour simuler le mouvement de gigue et même obtenir un effet sonore amusant lorsque le pied retombait sur la planche de gigue en plastique HDPE de l'être gigueur.

Photo des moteurs

À LabScène 0 : activation par la planche

Suffisait de connecter les solénoïdes au contrôleur de la planche de podorythmie, puis d'ajouter une dizaine de lignes au code de la planche, pour activer les moteurs lorsque les pads sont tapés : on avait notre marionnette dansante! Étant donné le budget restreint et l'absence d'un marionnettiste professionnel dans l'équipe, le contrôle de la marionnette n'était pas parfait: la marionnette a ses propres rythmes où elle bouge mieux : elle ne se laisse pas toujours dire quoi faire! Elle ne répète pas toujours exactement le rythme produit par la planche : un peu d'adaptation de la part du performeur permet néanmoins la production de plusieurs danses au rythme relativement contrôlable. Lors de la présentation de Labscène 0, on pouvait voir la marionnette danser au rhythme des chansons jouées.

Gigueur dansant.jpg

À la Nuit blanche trad et numérique : activation par une boite à don

Lors de la nuit blanche de 2018, nous avons réutilisé la marionnette en la faisant danser par une boîte à dons. Nous en avons profité pour tester un deuxième mode d'opération, où les rythmes sont pré-programmés plutôt que d'être produit par la planche. Dans ce mode, il était plus facile de s'adapter aux rythmes naturels de la marionnette et nous avons réussi en très peu de temps à programmer une demi-douzaine de petites danses distinctes. La vidéo suivante en présente une :

Le futur

Alors que le design actuel était acceptable pour un premier spectacle fabriqué en Fab Lab, plusieurs amélioration pourront être faites pour lui donner un comportement plus contrôlable et stable.

La première étape sera de faire appel à un marionnettiste professionnel pour construire le pantin dans les règles de l'art. Il est également envisagé de trouver des moteurs plus puissant, potentiellement avec un système de rétro-action, pour ajouter de la maniabilité au contrôle.

Remerciements

Fab Labs et médialabs

L'être

  • Yoann Ochietti
  • Georges Coulombe
  • Pavel Guerra Côté
  • Rudi Ochietti
  • Menka Nagari et les Productions de l'Instable
  • Kim Auclair pour sa patience d'endurer un coloc en construction, cet être-gigueur

La jupe

  • Geneviève Moisan de Milieux
  • Mathieu Laporte d'échoFab
  • Marc Beaulieu de Milieux
  • Jérémy Lloubes
  • Mathieu Laporte
  • Ninon-Louise Lepage