Projet 0002

De leviolondejos.wiki
Aller à : navigation, rechercher

LabScène 0 : Prototype de résidence de création artistique et médiation technologique en Fab Lab

Type de projet :
Résidence menant à un spectacle

Métaprojet(s) :


État du projet :
6 - En fermeture

Début de réalisation :

Date de finalisation : 2018-02-08

Équipe

Membres :
Guillaume Coulombe
André Daneau
Patricia Ho-Yi Wang

Partie(s) prenante(s) :


Scrum master :


Détails du projet

Définition

Le Prototype LabScène 0 est un essai "dans la vraie vie" de l'idée de LabScène. Ce spectacle combine la démarche de la résidence artistique avec la création d'expérience scénographique multimédia développée en Fab Labs et médialabs, dans une formule cabaret d'expérience mobilisant aussi le public.

Effet(s) désiré(s)

Démontrer les avantages de la médiation techno en Fab Lab pour les artistes et leur public, Construire les premiers éléments du kit scénographique du violon de Jos, valoriser le travail multimédia et traditions du violon de Jos

Livrable(s)

spectacle-démo, Instruments prototypes, Captation d'images et d'ambiance, vidéo promotionnelle de la démarche,

Capacitation

Travail avec les capteurs, Travail avec les moteurs, mise en marché de la résidence

Compétence(s) mobilisée(s)

Violon
scénographie
Conception en Fab Lab
Promotion de spectacles
développement technologique
modélisation virtuelle

Description

Le violon de Jos présente le prototype de LabScène au LaboTRAD

Le violon de Jos expérimentera une formule prototype d'une résidence + spectacle aux LaboTRAD afin de réaliser une preuve de concept et pouvoir exporter le concept à d'autres contextes. Les investissements requis d'une telle résidence en formule "entière" étant importants, l'équipe souhaite démontrer autant de la faisabilité du projet que de son innovation et de son expérience pour les artistes qui y participent. Tous les détails!

LaboTRAD : espace pour une première expérience de diffusion

LaboTRAD est le contexte idéal pour tester cette formule de spectacle et les éléments scénographiques développés. À moyen terme, à partir de la formule testée, nous voulons créer une série de spectacles pouvant se déplacer dans divers contextes, avec divers acteurs, pour divers publics. Le tout afin de diffuser et rendre accessible une musique traditionnelle innovante, ludique, à une diversité de publics d'ici et d'ailleurs.

Sur scène cet hiver : LabScène Zéro

LabScène Zéro est le premier spectacle interactif ralliant traditions vivantes québécoises et expérience multimédia, de la démarche LabScène du violon de Jos. André Daneau (artiste invité), Patricia Ho-Yi Wang, Yoann Ochietti et Guillaume Coulombe vous partageront leurs arrangements musicaux et objets patentés en ateliers collectifs Fab Labs et médialabs.

Les artistes-concepteurs :

  • Artiste-invité : André Daneau : harmoniciste et podorythmiste
  • Guillaume Coulombe - Violoneux et apprenti podorythmeur
  • Patricia Ho-Yi Wang - Violoneuse et apprentie podorythmeuse
  • Yoann Ochietti - Facteur d'instruments et dispositifs multimédia
  • Benoit Salin - projections média

Des éléments scénographiques multimédia

  • Planche de podorythmie interactive qui active un "bonhomme gigueur" physique
  • Bonhomme gigueur physique qui anime un bonhomme gigueur virtuel
  • Et autres surprises!

Espace documentation

Déroulement du spectacle

Set 1 - intro (4 min)
Gigueur : Off
Projections : On - LabScène 0 sur fond noir
Lumières tamisées sauf planche lumineuse
De jardin à cours : Pat - André - Guillaume

2 harmo, 2 violons
Intro : A en 6/8
AABB x 2
AA Pat improvise
BB
AA : Au 2e A (4e forme) Blanches à la mélodie et aux accords, la podo arrête, et on coupe la dernière note de la phrase. On ne joue pas le pick-up de la mélodie qui mène au B.
BB - Fin SEC. La dernière note est staccato avec accent.

Lumières normales

Bienvenue au LaboTrad LabScène 0!

LabScène, c'est un spectacle interactif fabriqué en Fab Labs et médialabs (c quoi ça? - des ateliers ou toutes et tous, comme toi, et toi, et toi aussi, peuvent aller découvrir et expérimenter les technologies de fabrication (impression 3d, découpe laser...) et la production de toutes sortes de médias. Pourquoi faire ça? Depuis l'invention des médias les traditions influencent le trad - ici moi ce que je souhaite avec Le violon de Jos, c'est de voir pourquoi et comment le trad peut aussi influencer les médias.

Ainsi ce qu'on va présenter, c'est quelque chose d'inhabituel. C'est une démarche d'apprentissage dans la pratique, autant pour les fabrications qu'on a réalisées que même pour moi qui ai l'immense honneur d'être aux côtés d'André notre artiste invité à l'équipe du violon de Jos pour ce prototype de spectacle-laboratoire.

Là on vient de jouer Patte de Mouton de…Aimé (Gagnon?), on enchaine avec deux gigues traditionnelles irlandaises, Kesh Gig et Irish Man’s Heart To The Ladies (aussi connue comme la gigue du grand-père à Pascal Gemme... D'ailleurs, les gigueuses et gigueurs qui en ont envie, on vous invite à une ptite roue de gigue dans ce coin là quand on vous fera signe, soyez prêts!


Set 2 - les gigues (6-7 min)

Gigueur : On
Projections : Off
Depuis jardin : André - Guillaume - Pat 2 harmos, 1 violon


AABB 2 harmonicas, violon ne joue pas
AABB x2 (tous)

Guillaume transitionne
AA Violon solo
BB André et Pat embarquent
AA
BB... Guillaume et Pat s'échangent des 8 mesures.
Puis Roue de gigue!
Fin : 3x motif à la fin du B, puis la ligne finale est la phrase du B qui finit différemment.


Merci au gigueuses et gigueux Bien vu, notre être qui gigue est bien activé par la planche.

Ce n'est pas tout, à l'ère du multimédia, une planche de podorythmie multimédia ça devient de plus en plus courant. Bien sûr, nous ne sommes pas les premiers à vouloir tester ça. On peut penser à Alain Lamontagne qui en a été le pionnier, ou même Antoine Turmine qui gigue sur un set up électronique et sans doutes bien d'autres. Nous on souhaite que ça soit accessible. Elle est open source; elle se branche aussi avec un fil USB sur l'ordi des projections.

Justement : intro projections (cue benoit)


Set 3 - podorythmie (4-5 min)
Gigueur : Off
Projections : On - Formes
Depuis jardin : Guillaume - André - Patricia

  • Chorégraphie de podorythmie a cappella (avec effets visuels lumineux et de couleur qui réagissent au son)

Questions réponses avec les 2 moitiés de la phrase A :

André -> Pat
André -> Guillaume
André -> Pat
André -> Guillaume
André -> Pat, puis Guillaume puis André (build-up sur la 2e moitié du A)

On cue : Phrase A au complet
On cue : Phrase B au complet

2 breaks ensemble

Solos! (chaque solo finit par un break solo, puis un break ensemble)

2 breaks ensemble

Phrase A + B en loop

On cue : Finale x 3 puis un HEY


Set 4 - set croche (3-4min) Gigueur : On
André fait giguer le bonhomme sans ses souliers et on monte le son du pickup du bonhomme
Projections : Off
Depuis jardin : André - Patricia - Guillaume


(Pendant qu'André remet ses souliers...)

Personnellement, ça fait déjà plus de 7 ans que je m'implique dans le monde des Fab Labs, donc quand je rencontre des gens comme André qui aiment bricoler et poser des lumières sur des planches prêtes à supporter le podorythmiste le plus rapide de l'Est, ça me tente toujours de les inviter à découvrir ces espaces d'imagination et de fabrication. Cette fois là, ben l'invitation a même été pour prototyper LabScène, une médiation traditions et labs avec notre équipe.

André, pourrais-tu nous dire en tes mots, pourquoi tu as accepté cette aventure, puis nous partager un truc que tu as appris dans cette démarche et peut-être aussi un truc qui t'as surprie?

André partage son expérience et envoie la manette de sa planche dans la salle pour la pièce suivante qu'on n'a pas besoin de présenter...

Set 5 - Quelle Bellechasse (4-5min) Gigueur : Off
Projections : On (sur retour son beatbox
Depuis jardin : André - Guillaume - Patricia


Intro beatbox

AABB Pat comping pizz/arco, Guillaume introduit tranquillement la mélodie par bouts
AABB (3 ou 4 fois) Pat et Guillaume s'amusent à s'échanger la mélodie et à la modifier.
Fin : Après le dernier B, on rajoute 8 notes en (blanche pointée - noire x 4) qui suivent les accords du B. On tient la dernière note et on la fait mourir tranquillement.


Remerciements et présentation de l’équipe
On aimerait remercier le bonhomme mais y’a pas de nom
Dévoilement le 3 mars dans l’événement Nuit blanche


Guillaume termine en introduisant Le Reel André mineur, compo d'André.


Set 6 - la finale, la totale (4-5min)
Gigueur : On
Projections : On
Depuis jardin : Guillaume - André - Patricia

Intro : Pat joue une intro lyrique et flottante
AABB x infini? Lent, puis on accélère. On suit André.
Fin : SEC

Merci!


Remerciements

Ateliers :


Artiste invité

  • André Daneau

Soutien et complicités

  • Patricia Ho-Yi Wang
  • Yoann Ochietti avec qui j'évolue depuis le temps où je fais des wikis
  • Benoit qui est aussi allumé qu'un projecteur quand il est temps parler vidéo et arts des images

Des conseils précieux, de l'encouragement dans les passes tough - tous des gens aux bons moments dans ma vie

  • Monique Chartrand d'échoFab et Communautique
  • Yves Otis
  • Mélissandre Tremblay-Bourassa
  • Marjorie Deschamps
  • Pierre-Olivier Dufresne
  • Marie D Martel
  • Nicolas Bouillot
  • Clémence Dubé maman Georges Coulombe papa

(La musique commence en douceur)

À la planche prototype de podorythmie controleur midi entièrement configurable (et attendez de voir le design de la prochaine version intégrant plein de trucs qu'on a appris :

  • Yoann Ochietti
  • François Auclair d'échoFab - avec qui on a gravé le circuit de la planche et découpé celle-ci


À l'être-gigueur sans nom et sans visage, mais qui est encore bien jeune. Avec ses articulations et ses souliers en plastiques dur et rigide imprimés en 3d à échoFab, un corps de bois fait par un père et son fils dans l'atelier du sous-sol parce que des fois c'est bien mieux des outils traditionnels :

  • Yoann Ochietti
  • Georges Coulombe mon père
  • Pavel Guerra Côté
  • Rudi Ochietti
  • Menka Nagari et les Productions de l'Instable
  • Kim Auclair pour sa patience d'endurer un coloc en construction, l'être-gigueur


À la jupe au circuit électronique mou, cette jupe aux lumières qui changent de couleur en fonction de la chaleur des moteurs et aux 36000 points de broderie automatisée avec des fils conducteurs sous les couleurs :

  • Geneviève Moisan de Milieux
  • Mathieu Laporte d'échoFab
  • Marc Beaulieu de Milieux
  • Jérémy Lloubes
  • Mathieu Laporte
  • Ninon-Louise Lepage


Aux projections

  • Benoit Salin au montage et à la projection vivante
  • Mélisande (Mélisande Gélinas-Fauteux et Alexandre Moulin De Grosbois-Garand pour prêt d'équipements et aussi pour leurs images partagées pour d'autres explorations le 3 mars, parce qu'on vous invite, cette fois en mode laboratoire festif, l'événement nuit Trad et numérique comme dans le temps d'aujourd'hui à la coop Ecto (Mont-Royal et Mentana)
  • Au vidéastes qui ont partagés certaines vidéos qu'on a prises du web, destinées gracieusement au remix


Et enfin à Marc, Benjamin, Olivier ainsi que toutes et tous les autres du LaboTrad!!

Historique

Journal de bord

Journée de résidence 1 à Fab Lab du PEC

Le 20 octobre 2017, André Daneau, Guillaume Coulombe et Patricia Ho-Yi Wang ont tenu leur première séance d'exploration artistique et technologique au Fab Lab du Pavillon d'Éducation Communautaire.

En faisant un brainstorm sur les différents inputs et outputs possibles, une idée est ressortie du lot : construire un bonhomme gigueur dont le mouvement serait enclenché par différents inputs, dont la vibration sur la planche de podorythmie. Le bonhomme gigueur est visible, ludique, on s'y attache. Il peut susciter davantage d'interactivité entre le public et les artistes. En outre, le bonhomme gigueur fait le pont entre la musique et la danse.

Le parallèle entre la philosophie des Fab Labs et la tradition bien québécoise de patenter des objets a été soulignée. Il a été proposé que le spectacle aux LaboTRAD se nomme "Les patenteux et patenteuses de la tradition", ou du moins que ce soit une ligne directrice ou un thème.

Journée de résidence 2 à échoFAb Durable

Le plan de la planche a été travaillé en détails en groupe, puis il a été confié à François (de l'équipe d'échoFab) et Yoann. Les "zones" avec des capteurs ont changé de forme et de place. La présence et participation d'André Daneau a été primordiale pour déterminer le genre de mouvement le plus organique et facile pour atteindre les capteurs. On a finalement opté pour 4 zones principales qui correspondent aux talons et plantes des pieds qui tapent, avec 4 zones supplémentaires situées plus en avant.

L'exploration musicale commence à porter fruit. On aimerait exploiter le beatbox d'André, le "comping" au violon de Patricia, l'harmonica d'accords d'André, et "ouvrir" des sections d'improvisation. Le setlist commence à prendre forme. Nous mélangeons certaines pièces très connues qu'on essaie de mettre en valeur autrement (avec les technologies numériques ou des arrangements musicaux qui sortent un peu du trad) avec des pièces moins connues.

Question posée à l'équipe : "Qu'est-ce que vous ramenez chez vous?"

André : Au début du projet, quand vous m'avez appelé, je pensais qu'il y aurait déjà une planche! Je suis content de pouvoir participer à sa construction et d'être amené à comprendre les techniques de découpe, les contraintes au niveau du contrôle des lumières. J'ai beaucoup aimé aussi le beatbox avec le violon sur Bellechasse.

Yoann : Mes coups de coeur d'aujourd'hui sont le jam de musique et le logiciel que François utilise (Autodeskfusion) pour designer la planche. Une chance qu'André était là, car sinon on aurait dû faire cinq planches avant d'arriver à une bonne!

Benoît : J'ai aimé tout le travail autour de la planche, de devoir se poser la question de comment on allait faire ça, les problématiques soulevées par chacun et chacune, les techniques de découpe. Le beatbox avec le violon était aussi un moment fort.

Guillaume : Le genre de journée comme aujourd'hui démontre que c'est pertinent d'emmener du monde en Fab Labs. Notamment, Mélissandre a découvert un monde de possibles, qu'elle ne croyait pas possibles! Je me sens entouré d'une très bonne équipe.

Patricia : Quel bouillonnement d'idées musicales et de design! Je réalise de plus en plus que les technologies numériques représentent un moyen puissant de revisiter le répertoire traditionnel et modifier positivement la façon dont le trad est couramment perçu. J'ai bien sûr adoré le jam avec André, surtout avec le beatbox et les accords pizz au violon.

Avancement

14 actions

À valider (0)